AccueilMamy santéQuelle est la cause de la spondylarthrite ankylosante?

Quelle est la cause de la spondylarthrite ankylosante?

La spondylarthrite ankylosante est un rhumatisme inflammatoire qui touche la colonne vertébrale et le bas du dos. Cette maladie est chronique et évolutive. Elle conduit progressivement à un enraidissement des articulations.

La spondylarthrite ankylosante tend à ne plus être ankylosante

Mais cet enraidissement, aussi appelé ankylose, est de plus en plus rare grâce au traitement de fond qui permet de maîtriser les symptômes et surtout limiter l’ankylose.

Comme pour toutes les maladies inflammatoires, les causes de la spondylarthrite ankylosante ne sont pas connues. Toutefois, il semblerait que la maladie soit liée à des facteurs génétiques et environnementaux.

De plus, il a été démontré que l’hérédité jouait un rôle. Ainsi quand un membre de votre famille en souffre, il y a plus de risques que vous aussi, d’autant plus si vous êtes un homme. En effet, les ¾ des patients sont des hommes qui ont connu leur première crise entre 15 et 40 ans.

Lire aussi : Quels sont les causes d’un épanchement de synovie et comment le soigner ?

Qu’est-ce que la spondylarthrite ankylosante ou rhumatisme ?

La spondylarthrite ankylosante est une affection rhumatismale qui touche principalement le bas du dos et la colonne vertébrale. Elle est plus fréquente chez les jeunes, généralement chez les hommes âgés de 15 à 40 ans.

Comme toutes les affections rhumatismales, elle se caractérise par une perte de souplesse et des douleurs dans les articulations. Le signe le plus évident de l’ankylosingspondylite (AS) est la douleur qui affecte le bas du dos au niveau de l’articulation sacro-iliaque (où la colonne vertébrale est reliée au bassin).

Cependant, elle peut toucher d’autres articulations, par exemple les chevilles et les genoux. Elle peut s’accompagner d’une irritation digestive ou oculaire.

Il s’agit d’une maladie progressive et chronique qui entraîne un enraidissement progressif (rigidité) des articulations, d’où son nom d' »ankylose ». À long terme, les vertèbres peuvent se rejoindre, entraînant une rigidité importante de la colonne vertébrale. Cependant, avec un traitement précoce, les symptômes sont contrôlés avec succès et l’ankylose reléguée à un degré moindre. De moins en moins de spondyloarthrite avec ankylose sont grave, et les médecins n’ont plus besoin d’utiliser le mot « ankylosant ».

La spondylarthrite ankylosante est l’une des maladies appartenant à la spondylarthropathie qui comprend une variété de rhumatismes inflammatoires chroniques qui se caractérisent par la détérioration des articulations de la colonne vertébrale. Les symptômes de la spondylarthrite ankylosante et des autres spondylarthropathies se superposent souvent, ce qui rend difficile la tâche des médecins pour les différencier. En effet, les douleurs articulaires et la rigidité matinale sont des symptômes communs à toutes les spondylarthropathies.

Voir également : Comment soigner un orgelet interne

La spondylarthrite ankylosante : Quelle en est la cause ?

La raison de la spondylarthrite ankylosante n’est pas connue. C’est une maladie inflammatoire. Il est probable que cette affection soit due à une combinaison de facteurs environnementaux et génétiques.

Facteurs génétiques

La spondylarthrite ankylosante se manifeste le plus souvent chez les personnes porteuses d’un gène héréditaire appelé HLA-B27. Raison pour laquelle elle l’est. Mais ce gène n’est pas la raison de la maladie. Il s’agit simplement d’un facteur sous-jacent. Le gène HLA-B27 se retrouve chez 6 % de la population.

Facteurs externes

Les symptômes de la spondylarthrite ankylosante et des autres spondylarthropathies se superposent souvent, ce qui rend difficile la tâche des médecins pour les différencier. En effet, les douleurs articulaires et la rigidité matinale sont des symptômes communs à toutes les spondylarthropathies. Cela pourrait être dû à des bactéries, comme celles responsables de la digestion (bactéries Klebsiella) ou à des infections génitales qui peuvent déclencher des changements dans le système immunitaire, ce qui peut provoquer la maladie4.

Les symptômes articulaires de la spondylarthrite surviennent généralement dans les quelques semaines qui suivent une maladie digestive ou génitale.

Spondylarthrite ankylosante : Complications possibles

Bien que les symptômes soient parfois présents, l’affection a tendance à s’aggraver à mesure que l’inflammation persiste et continue à causer des dommages aux articulations ainsi qu’au cartilage (disques) du dos. Avec le temps, il est possible qu’une fusion des vertèbres se développe chez certains patients. Toutefois, cette affection n’est pas un problème majeur et elle peut être traitée lentement sur une certaine période.

Soyez conscient des dangers des maladies cardiovasculaires Lorsque l’affection n’est pas traitée correctement, l’inflammation chronique risque d’entraîner une augmentation des problèmes cardiovasculaires. Par exemple, les personnes souffrant de spondylarthrite ankylosante sont plus susceptibles de souffrir de crises cardiaques ou de maladies vasculaires périphériques.